Étude RÉELLE - Ré-Enraciner l'Économie locaLE

En octobre dernier, la CPME Réunion a publié son «Étude RÉELLE» concernant le potentiel de développement de l’économie réunionnaise par la demande locale. Je vous propose d’extraire quelques points intéressants ici.

 

 

 

Comprendre l’Étude RÉELLE

Avant de mettre en avant les remarques essentielles, il est important de comprendre comment l’étude a été faite. En résumé, les analyses réalisées s’appuient à la fois sur des études déjà existantes (provenant d’institut comme l’INSEE, l’IEDOM, le CEMOI) mais également sur un outil statistique appelé LOCAL SHIFT® qui apportent des informations statistiques sur la production, les exportations, les importations, et les échanges économiques réalisés localement : l’étude porte ainsi sur 29 secteurs et 380 sous-secteurs, comparés à des territoires français dont la taille de la population est équivalente à la Réunion (entre 500 000 et 1,3 millions d’habitants).

 

Des richesses de moins en moins exploitables

L’étude montre que la richesse de notre économie locale se trouve dans les exportations, le tourisme, et les financements publics. Or cette stratégie économique n’est pas viable sur le long terme.

Avec une filière canne-sucre particulièrement fragilisée suite à la fin des quotas, alors qu’elle correspond à 39,9% des produits alimentaires exportés, ce pan de l’économie locale est source d'incertitude pour le développement futur de la Réunion.

En ce qui concerne les financements publics, il est clair que les restrictions budgétaires de l’Etat et de l’Europe se font sentir et que cette diminution de subventions publiques constitue également une menace pour l’économie locale.

Enfin, l’impact de la crise requin sur le secteur touristique est un véritable problème : 21 personnes ont été attaquées depuis 2011, engendrant malheureusement des conséquences négatives sur le tourisme de l’île.

La bonne nouvelle, c’est que la production locale répond à 80% de la demande réunionnaise. Néanmoins, il reste un bémol : l’importation de biens et de service reste largement supérieure aux exportations (4,4 milliards contre 680 millions d’euros !).

 

Enjeux stratégiques pour l’optimisation de la production locale

Face à toutes ces observations, quelles sont les enjeux pour la production réunionnaise ? Le document «Développer l’entrepreneuriat de territoire à La Réunion» qui fait suite à cette étude nous donne quelques axes stratégiques. Il nous explique que l'entrepreneuriat actuel a toutes les clés en main pour réussir à optimiser et développer l’économie locale. En revanche, cela nécessite de construire un process impliquant deux changements :

- Etre dans une stratégie beaucoup plus collaborative (production et distribution collaborative, mutualisation, coopération d'entrepreneurs) afin de rendre les produits locaux compétitifs ;

- Développer des solutions locales innovantes : des solutions "plus petites" s’appuyant sur des modèles économiques adaptés aux niches locales (micro-entreprises, circuits courts) ; des solutions "plus circulaires" favorisant l’utilisation, la transformation et la valorisation des déchets en matières premières.

 

Bref, ré-enracinons l’économie locale

C’est le mot d’ordre, à la fois en introduction et en conclusion de cette étude : diversifier, densifier, analyser, agir, co-construire font partie des quelques actions à réaliser aujourd’hui pour participer à l'essor économique de la Réunion de demain.

 

Références :

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0